Les bonnes bactéries pour un ventre plat

Pour aller bien «en haut», commençons par aller bien «en bas». Mode d’emploi pour prendre soin de son ventre et faire du bien à son «second cerveau».

Avec ses 200 millions de neurones – soit presque autant que dans le cortex d’un chien ou d’un chat – et ses milliards de bactéries, contenues dans le microbiote (la flore intestinale), l’intestin serait notre «second cerveau» ou «cerveau du bas», comme certains scientifiques le définissent. Voire même pour d’autres professionnels de santé, le «siège des émotions». La communauté scientifique tente ainsi de mieux comprendre les liens entre intestin et cerveau. Une nouvelle étude menée par des chercheurs belges et publiée ce lundi dans la revue Nature Microbiology, analyse par exemple le lien entre la bonne santé de notre tube digestif et la dépression.

Mastiquer

Avant toute chose, le premier réflexe à adopter est de prendre le temps de mastiquer. En réduisant les portions, on facilite l’arrivée des aliments dans le tube digestif et l’on s’évite les ballonnements et douleurs. Ni plus ni moins.

S’éloigner de ses ennemis

Gluten et lactose seraient dans le peloton de tête des agents néfastes pour le ventre. Trop grosses, elles ne sont pas digérées et créent une inflammation.» Faut-il pour autant les bannir de l’alimentation ? Pas si simple, sauf dans le cas des pathologies avérées, comme le syndrome de l’intestin irritable. Si le spécialiste reste convaincu des bienfaits de l’arrêt, il préconise de commencer par diminuer sa consommation, et surtout de consulter un professionnel de santé pour y voir plus clair.

Concernant le lait, à la naissance, nous avons un maximum d’enzymes pour le digérer. Ce qui est sûr, c’est que plus nous vieillissons, moins nous en avons, et certains peuvent ainsi ne pas le tolérer.» Enfin une alimentation trop sucrée, trop grasse et trop carnée appauvrit le microbiote.

Diversifier son assiette

Quand il s’agit de dorloter ses entrailles, le poncif «mangez de tout» prend tout son sens. «Dans beaucoup de maladies, et pas forcément des pathologies intestinales, on se rend compte que la flore intestinale est déséquilibrée, favorisant ainsi certaines maladies». La solution ? Lui offrir de tout pour optimiser la diversification des bactéries.

Travailler son stress

«Avoir une boule au ventre», «des nœuds à l’estomac»… Ces expressions communément utilisées prouvent bien que nos intestins pâtissent du stress. «Il nuit directement à l’intestin en secrétant le cortisol, qui retire les sucs gastriques et perturbe ainsi la digestion». Il «aggrave effectivement les symptômes de beaucoup de maladies, en entraînant des contractions et des stimulations de l’intestin.» Alors pour sauvegarder ce dernier, rien ne sert de se cantonner au contenu de son assiette. Encore faut-il s’atteler également au volet stress.

On privilégie ainsi le sport, le yoga, le pilate, la méditation, ou de simples exercices de respiration. La cohérence cardiaque, une technique simple qui permet de contrôler sa respiration, peut atténuer l’anxiété.

Le resemencer de temps en temps

Après une prise d’antibiotiques, une longue période de fatigue, ou d’alimentation on ne peut plus bancale, la flore intestinale peut s’en trouver déséquilibrée. «On peut re-peupler notre intestin de bonnes bactéries grâce à des cures de probiotiques, à acheter en pharmacies ou magasins bio, et à consommer en cure de quatre mois minimum». L’aloe vera (à consommer en pulpe que l’on boit et en cure de 20 jours à un mois) ou le pollen peuvent aussi être des alliés selon le naturopathe. On peut aussi se tourner vers des produits lacto-fermentés, riches en prébiotiques et en probiotiques. En tête ? La choucroute, le kombucha, le miso ou encore les micro-algues

10 aliments pour brûler la graisse abdominale

Même si la graisse abdominale fait partie des plus difficiles à éliminer, il est possible d’en venir à bout, d’une manière naturelle qui plus est. Hippocrate disait « Que ton alimentation soit ta première médecine ». Certains fruits et légumes sont de véritables alliés minceur. Voici une liste de 10 aliments pour brûler la graisse abdominale. A consommer sans modération !

Le citron

Le citron est un aliment brûleur de graisse parmi les plus connus. L’acide citrique dans le citron favorise la sécrétion de bile dans le foie et contribue à améliorer la digestion. Le citron est également riche en fibres, notamment en pectine. Ces fibres aident à avoir un bon transit et ont des vertus rassasiantes. Ce qui favorise l’amaigrissement. le citron aide à brûler la graisse abdominale

La pomme

Elle fait partie des aliments brûle-graisse les plus efficaces. La pectine présente dans la pomme capture les graisses présentes dans l’estomac. La pomme est également un excellent coupe-faim. la pomme est un aliment brûleur de graisse

L’aubergine

Ce légume est très riche en fibres et en pectine. Il a une énorme capacité à absorber les graisses. Peu calorique, en consommer vous permettra de garder un ventre plat. l'aubergine aide à perdre du ventre

La cannelle

Souvent utilisée dans les desserts, la cannelle a de multiples bienfaits pour la santé. Cette épice contient une substance appelée cinnamaldéhyde qui provoque une accélération du métabolisme. Le corps produit ainsi de la chaleur, ce qui favorise l’élimination de la graisse abdominale et perdre du ventre. la cannelle fait fondre la graisse abdominale

L’ananas

Ce fruit tropical est très riche en fibres. Il stimule le transit intestinal et favorise la satiété. La bromélaïne, une enzyme présente dans l’ananas aide à digérer efficacement les aliments. Adieu les ballonnements, ennemis du ventre plat. l'ananas brûle la graisse du ventre

L’avocat

Même si l’avocat est un fruit riche en lipides, il fait partie des aliments pour brûler la graisse abdominal. Il permet de satisfaire l’appétit et de réguler le transit intestinal grâce à sa haute teneur en fibres. L’avocat est également une excellente source de potassium. Le potassium sert à stimuler la production d’acide chlorhydrique par l’estomac, utile pour une bonne digestionl'avocat diminue la graisse du ventre

Le thé vert

Le thé vert fait également partie des aliments brûle graisse les plus connus. Il contient des polyphénols, des flavonoïdes et des catéchines qui sont de puissants antioxydants. Ces substances contribuent à stimuler le métabolisme, ce qui permet de brûler la graisse dans l’organisme. De même, une molécule présente dans le thé vert permet de réguler la production de cortisol, dont la sécrétion prolongée peut entraîner des troubles tels que l’obésité. le thé vert est utile pour avoir un ventre plat

La papaye

Les vertus amincissantes de la papaye sont assez méconnues. Ce fruit exotique est pourtant un aliment brûleur de graisse par excellence et permet d’affiner considérablement le tour de taille. Il contient de la papaïne qui est un enzyme protéolytique, essentielles à la bonne digestion des protéines. La consommation de papaye aide à lutter contre les désagréments intestinaux à l’origine de gonflement et de ballonnement. la papaye est un aliment pour avoir un ventre plat

Le gingembre

Le gingembre a une action très favorable sur la digestion. Une bonne digestion aide à garder un ventre plat. Il a également une action thermogénique. En accélérant le métabolisme, il permet d’augmenter la température corporelle et faire fondre les graisses dans notre organisme. le gingembre est un aliment brûleur de graisse

L’asperge

L’asperge clôt cette liste d’aliments pour brûler la graisse abdominal. Riche en fibres, elle participe au bon fonctionnement du transit. Pauvre en calories, elle peut être consommée au quotidien.une asperge est un aliment pour avoir un ventre plus plat

Consommer fréquemment un ou plusieurs de ces aliments brûle-graisse vous aidera à perdre du ventre. A allier avec un mode de vie sain et la pratique régulière d’exercices physiques.

 

Source : www.calculersonimc.fr

Recette : Frittata aux asperges vertes, betterave et radis

Infos pratiques

  • Temps total : 35 min
  • Temps de préparation : 20 min
  • Temps de cuisson : 15 min
  • Nombre de personnes : 4
  • Difficulté : très facile
  • Coût : moyen
  • Type : Plat
  • Catégorie : Boisson
  • Critères nutritionnels : Riche en fibres , Sans gluten ,

Préparation

  • Coupez la base des asperges et écussonnez  les tiges (retirez les aspérités triangulaires).
  • Ébouillantez-les 3 à 4 min dans de l’eau salée, égouttez-les puis rafraîchissez-les dans un  saladier d’eau glacée.
  • Détaillez les tiges en biseau, en tronçons de 2 cm.
  • Émincez la betterave et les radis (sans racine, ni toupet).
  • Battez les œufs avec le lait.
  • Chauffez un filet d’huile d’olive dans une poêle et versez-y  un quart de la préparation, en veillant à ce qu’elle recouvre le fond.
  • Répartissez sans attendre les légumes et poursuivez la cuisson  sur feu doux à moyen, en couvrant à moitié, jusqu’à ce que l’œuf soit juste pris.
  • Glissez la frittata sur une assiette chaude.
  • Répétez l’opération trois fois, avec le reste d’œufs et de légumes.
  • Salez, poivrez les  frittata et parsemez-les d’herbes fraîches.
  • On peut aussi préparer une grande frittata à partager, ou deux moyennes.

Détox printanière
Diurétiques, l’asperge, le radis et la betterave favorisent l’élimination rénale et permettent de lutter contre la rétention d’eau. Riche en fibres, l’asperge régule aussi le transit en douceur pour un effet « ventre plat ». La bétanine de la betterave booste quant à elle les fonctions hépatiques.

Choisir son entraîneur privé pour obtenir un ventre plat et ferme

Les compétences d’abord

Qu’ils soient associés à une grande bannière ou indépendants, il y a trois types d’entraîneurs :

1. L’autodidacte : Une personne qui s’est entraînée toute sa vie, a lu beaucoup sur le sujet, mais qui n’a pas de formation. Elle peut vous aider à vous mettre en forme, mais risque de manquer de connaissances.

2. Le connaisseur : Une personne qui a suivi une ou plusieurs formations d’une durée indéterminée données par des personnes aux qualifications. Elle a des connaissances sur les entraînements performants, mais ne prend pas nécessairement en compte l’état de santé.

3. Le kinésiologue formé : Une personne qui a suivi une formation universitaire de trois ou quatre ans et qui maîtrise donc plusieurs notions de santé, de biomécanique et anatomie, entre autres.

Pour trouver votre entraîneur hors gym, il faudra faire une petite recherche. Idéalement, chacun devrait fonctionner par recommandation en demandant, par exemple, à ses amis Facebook s’ils connaissent quelqu’un.

Un programme personnalisé

Il vaut donc mieux prioriser un programme personnalisé. Votre entraîneur doit tenir compte de votre état de santé, de votre forme physique et de vos objectifs. Une prise de masse rapide, une perte de poids à long terme ou un ventre plat pour la belle saison… Il ne vous prescrira pas cinq séances de gym par semaine si vous n’êtes vraiment pas en forme tout comme il ne vous garantira pas des biceps de culturiste si vous avez un problème de coude. Si vous cherchez un coach privé, c’est probablement parce que vous cherchiez déjà des séances sur mesure.

Il est aussi indiqué, une fois le programme établi, que l’entraîneur l’exécute avec vous pour être certain que vous faites les mouvements correctement. Ainsi, les risques de blessure sont moindres et les résultats, meilleurs.

Période d’essai

Une fois l’instructeur trouvé, on s’assure que ses forces s’accordent avec vos objectifs. On peut aussi lui demander une période d’essai gratuite ou à moindre coût avant de s’offrir un forfait incluant plusieurs séances et programmes. C’est le moment de voir si c’est un bon match. L’entraîneur n’est pas tenu d’accepter votre proposition d’essai, mais ça vaut le coup d’essayer.

Avez-vous choisi le bon?

Un bon entraîneur qui a votre santé a coeur va proposer des suivis et prendra des nouvelles de votre condition physique sporadiquement.

Assurez-vous aussi de bien vous entendre avec lui. Il est important de se sentir écouté et en confiance afin d’arriver à des résultats concluants. S’il ne vous motive pas à continuer, changez d’entraîneur.

Si des douleurs physiques ou blessures apparaissent, parlez-lui tout de suite – et s’il ne propose pas de modifications à votre programme ou de suivi, commencez à vous méfier. Il peut être utile de valider les exercices auprès d’un autre professionnel.

Combien ça coûte?

Autour de 50 à 60€ de l’heure pour un entraînement assisté ou 60€ à 80€ par rencontre si elle inclut un appel de suivi et un programme.

Selon vos besoins, il peut être plus avantageux de vous inscrire dans une salle de gym – une bannière connue ou un privé – qui offre déjà les services d’entraîneurs. Ça évite de payer des frais supplémentaires de suivi ou de droit de passage dans une salle de gym pour les entraînements assistés.

 

 

Source : huffingtonpost

Conseils pour une taille fine

On rêve toutes d’une taille fine que l’on pourrait mouler dans une jolie robe ou qu’on exhiberait dans un maillot de bain deux pièces. Loin d’être un rêve inaccessible, le ventre plat s’obtient grâce à quelques efforts.

Une taille fine passe par l’assiette

Sans une alimentation équilibrée, pas de miracle. Pour éviter la bouée ou la réduire, il faut privilégier certains aliments. Dans votre panier de courses, ajoutez des aliment riches en fibres pour faciliter la digestion et l’élimination. Les fruits sont vos meilleurs alliés. Tout comme les légumes. Limitez les crudités qui ont tendance à faire gonfler le ventre. Et surtout, évitez tous les produits trop gras et trop sucrés qui favorisent dangereusement le stockage des graisses.

Attention aux mauvaises habitudes

Exit le chewing gum que vous mâchez du matin au soir. Il provoque ballonnements et mauvaises digestions. Remplacez-le par des bonbons sans sucre par exemple. Stoppez également votre consommations de sodas et boissons gazeuses qui font gonfler le ventre et qui sont de véritables bombes de sucre. Préférez plutôt de l’eau minérale, du thé vert, jus de fruits frais ou encore des eaux aromatisées.

On sculpte sa taille

Parce qu’une bonne hygiène alimentaire ne suffit pas toujours, il faut penser à faire de l’exercice. Pour une taille fine, les solutions adaptées sont les séances d’abdominaux et le gainage. A raison de plusieurs fois par semaine, vous verrez des résultats rapidement.

Alimentation, bien-être : Charbon is the new Black

Après le Green Power, à base de thé Matcha, de légumes et de fruits « verts », voici venu le temps du Black Power ou plus précisément, de l’utilisation du Charbon… à toutes les sauces ! Bien-être, alimentation, cosmétiques… Exit le chou kale, c’est bien le charbon noir (végétal) qui arrive en force et commence doucement à s’encrer au sein des nouveaux trains de vie « healthy ».

Non, nous ne parlons pas du charbon noir que votre conjoint utilise pour faire tourner son barbecue, mais bien du charbon végétal, nouvelle tendance food des aficionados des régimes détox. Smoothies, jus, laits végétaux, pains… même les glaces voient désormais la vie en noir.

Où trouve-t-on le charbon végétal ? Il s’obtient naturellement, à partir de bois de différentes origines (bouleau, bambou, peuplier…) ou de coques de coco. Sa jolie couleur ébène, 100 % Instagram friendly alimente les curiosités des internautes et des consommateurs. Baguettes, gaufres, hamburgers, crackers… le charbon noir végétal se décline à l’infini et surprend, tant par ses vertus diététiques que médicinales.

La mode est un éternel recommencement… les remèdes de grands-mères également !

Depuis 1500 av. J.-C, le charbon est connu pour ses vertus médicinales. Déjà au temps de l’Égypte antique, il était utilisé pour lutter contre les empoisonnements. Nos grands-mères l’affectionnaient également pour purifier le tube digestif, faciliter la digestion et combattre les gaz et les sensations de ballonnements. Effet ventre plat assuré.

Sans goût particulier, il agit comme une éponge idéale pour purifier l’organisme et éliminer les toxines à l’intérieur de notre corps comme sur notre peau. Il se présente aujourd’hui sous forme de gélules ou de comprimés à croquer au cours des repas ou de la journée. Dans l’intestin, cet aliment aux super pouvoirs se comporte comme une pompe capable de débarrasser l’organisme de toutes sortes de substances délétères (additifs alimentaires, résidus de pesticides, métaux lourds…).

Du charbon actif pour retrouver une peau de bébé, sans imperfections

En plus d’être bon pour l’organisme, le charbon végétal est également bon pour la peau ! Gommage, masque, savon, crèmes en tout genre, à vous de choisir l’application cutanée qui vous convient le mieux.

Avec son action purifiante, le charbon actif assainit considérablement l’épiderme en absorbant toutes les bactéries responsables de certaines infections. Il capte les polluants qui s’accumulent sur la surface pour laisser place à une peau purifiée et éclatante de vitalité.

Un bon allié bien-être mais pas minceur

Certes, le charbon végétal a de nombreuses vertus, mais attention tout de même, il ne fera pas maigrir pour autant. L’absorption des gaz et autres effets de ballonnement permet de se sentir plus légère et le ventre plus plat, mais il n’absorbe en rien le gras, ni le sucre !

Attention également, comme toutes les bonnes choses, le charbon est à consommer avec modération. Tout comme le fer, du fait de ses propriétés, le charbon végétal diminue potentiellement l’absorption des molécules, c’est pourquoi il faut espacer sa prise de celle d’un médicament, d’au moins 2 heures.

Le charbon est donc le produit phare de cet été 2018. Ses propriétés médicales et son effet sur le teint lui assurent déjà un certain succès outre-Atlantique. La mode devrait bientôt toucher la France.

Source : Metropolitaine.fr

Massage du ventre: un geste intime pour soulager corps et esprit

Pour favoriser la digestion, libérer les tensions ou simplement retrouver un ventre plat, les massages du ventre proposent un nouveau type de soin. Moins apaisants mais plus intimes et aux bienfaits multiples sur l’organisme et notre état psychique.

Nos expressions quotidiennes le traduisent -« avoir des papillons au ventre », « avoir la peur au ventre »- il est l’épicentre de nos émotions, un deuxième cerveau que l’on s’est notamment découvert à la suite de la sortie en 2015 du best-seller Le charme discret de l’intestin (éd. Actes Sud) de Giulia Enders. On prend désormais le temps de s’occuper de son ventre, de le masser, au même titre que le dos ou le visage.

Pourtant, la pratique reste encore marginale en France. « Le ventre, c’est la partie la plus vulnérable du corps pour l’homme, il n’y a pas de structure osseuse pour le protéger, analyse Nathalie Poiroux, co-fondatrice de la marque Cinq Mondes. Lorsque l’on est stressé, les toxines stagnent dans le ventre, une zone centrale connectée à tous nos organes vitaux. Avoir l’estomac noué n’est pas une image, c’est une réalité. »

Notre journaliste beauté Camille Moreau a expérimenté trois massages du ventre, chacun à la visée différente. Elle raconte.

Le soin Détox Udarabhyanga Spécifique Ventre chez Cinq Mondes pour s’apaiser

« Le massage du ventre est courant et tient une place importante dans l’ayurveda, la médecine traditionnelle indienne. C’est une partie vitale connectée à plus de 100 millions de neurones placés dans la paroi du tube digestif. C’est presque autant que le cerveau », m’explique Nathalie Poiroux.

Invitée a tester le massage Détox Udarabhyanga Spécifique Ventre au spa Cinq Mondes du Monte-Carlo Bay Hotel à Monaco, c’était la première fois que je me faisais masser cette partie du corps. Difficile de garder mon calme, j’avais clairement du mal à me détendre et à abandonner mon ventre à des mains inconnues. Moi qui adore me faire masser en institut je me suis découvert une pudeur que je ne soupçonnais pas pour cette zone particulière.

Le soin se déroule selon un protocole précis, mis au point par les fondateurs de la marque. On débute par le dos « pour lâcher-prise de façon plus progressive et amorcer l’ouverture de la cage thoracique », m’explique la praticienne. Je m’endors quelques minutes avant de me tourner pour passer au point d’orgue du massage, le ventre. La masseuse entame des exercices de respiration diaphragmatique: respirer de manière à gonfler le ventre au maximum et à expirer en le creusant pendant que la praticienne exerce une pression sur le plexus. Un exercice visant à se libérer des tensions emmagasinées.

Plus difficile à supporter pour moi, incapable de me détendre complètement, les manoeuvres circulaires lissantes et chauffantes exercées sur mon ventre, toujours dans le sens des aiguilles d’une montre pour favoriser la digestion. Les gestes sont rapides et appuyés pour travailler sur l’activité intestinale et la circulation sanguine.

Je sors du soin apaisée malgré les gestes toniques de la masseuse, un poids sur l’estomac en moins, psychologiquement parlant. J’ai l’impression de pouvoir -à nouveau- remplir mes poumons d’oxygène, un peu comme après une bonne séance de piscine. En revanche, ayant été incapable de me relaxer lors des massages appuyés, il est difficile de me faire un avis sur les effets détoxifiants et digestifs du soin.

Le massage du ventre Chi Nei Tsang pour dénouer les émotions

« Le ventre est le centre de nos émotions, nos énergies sont concentrées au niveau du nombril », explique Caroline Jude, naturopathe à Paris. Si la nourriture doit être digérée, il en va de même pour les émotions, un processus parfois compliqué provoquant alors des « noeuds dans l’estomac » qui vont nuire à notre équilibre et notre bien-être, exactement de la même manière que pour les nerfs du dos par exemple.

En arrivant dans le cabinet de Caroline, un petit appartement dans une cour parisienne, elle me pose plusieurs questions sur mon état de santé global, ma digestion, mon transit ainsi que sur ma vie, les sources de stress ou d’émotions auxquelles j’ai pu être confrontée ces dernières années. Elle m’explique que le Chi Nei Tsang est une technique de massage du ventre qui va rétablir la circulation des énergies et débloquer les émotions négatives que l’on stocke au niveau du ventre. Les expressions « avoir un poids sur l’estomac » ou « avoir une boule au ventre » prennent tout leur sens.

Je m’allonge sur la table dans une pièce qui n’est pas totalement plongée dans l’obscurité ce qui a pour effet de me déstabiliser dans un premier temps. Nous nous faisons donc face, distinctement, et le soin débute. C’est très douloureux. Je résiste à l’envie de demander à Caroline d’arrêter. Avec ses doigts et ses coudes, elle appuie sur des points clés en me demandant d’exercer une respiration profonde de manière à creuser mon ventre afin d’amorcer la détoxification et d’éliminer les noeuds accumulés. Le massage est particulièrement appuyé, j’ai la sensation que ses mains sont directement en contact avec mes organes.

Après une vingtaine de minutes, je sens les tensions se libérer petit à petit, mon abdomen est plus souple. Le drainage de mes organes se poursuit une heure durant, un processus sonore puisque à chaque manipulation de Caroline on perçoit comme un bruit d’eau s’écouler dans mon ventre.

Au bord des larmes, je me sens complètement vidée. Si je n’ai que très peu dialogué avec Caroline durant le soin, j’ai l’impression qu’elle me connaît comme si je venais de lui raconter ma vie. En touchant mon ventre elle venait d’accéder à un degré d’intimité beaucoup plus poussé selon moi que lors d’un massage du dos.

Source : Camille Moreau sur lexpress.fr

5 jus de fruits et légumes détox à consommer

Pourquoi faire une cure détox

Notre corps subit tout au long de l’année des agressions externes et internes face aux pics de pollution, ainsi qu’aux multiples changements de saisons. Ce qui entraîne : le vieillissement cutané, le teint grisâtre, des cernes, le stress, la fatigue.. C’est pourquoi il est conseillé de faire une cure détoxifiante au moins deux fois dans l’année. Une première en période hivernale, et une seconde en période estivale pour nettoyer le corps de toutes ses impuretés. C’est également idéal pour celles qui veulent perdre du poids !

Le jus de citron et menthe poivrée

Vous voulez perdre du ventre, pallier aux ballonnements intestinaux, ou tout simplement perdre du poids ? Ce jus diététique et rafraîchissant purifie le foie, ce qui favorise la perte de poids. L’allié de choix par excellence pour obtenir un ventre plat !

Le jus de gingembre, véritable allié détox

Le gingembre, est un véritable allié détox originaire d’Asie qui possède de nombreuses vertus. Sa saveur chaude, piquante et légèrement citronnée est dotée d’une agréable odeur. Sa fonction principale est de stimuler la production de la bile pour une meilleure digestion, et c’est aussi un très bon antiémétique naturel (contre la régurgitation). De plus, cette plante fait partie des végétaux qui contiennent le plus d’anti-oxydants et permet de réduire les maladies cardio-vasculaires.

Le jus de Bissap ou fleurs d’hibiscus

Cette plante est consommée à volonté dans les pays de l’Afrique de l’Ouest tels que : la Côte d’Ivoire, le Mali ou encore le Sénégal. On peut l’employer comme un booster naturel puisqu’elle est riche en vitamine C. C’est aussi un antianémique efficace qui agit contre l’hypertension.

Le jus de concombre-pomme

Ce jus vert au concombre et à la pomme est un jus végétarien parfait pour purifier le corps de ses toxines. Désaltérant et facile à réaliser, ce délicieux jus vous aidera à drainer toutes les substances toxiques.

Jus de carottes

Riche en bêta-carotène, en vitamine A et C, il redonne de l’élasticité à l’épiderme, estompe les tâches et les cicatrices sur la peau, et redonne de l’éclat au teint pour un effet « bonne mine ».

 

Source : mariefrance.fr

Pourquoi n’arrive-t-on pas à perdre le petit ventre malgré tous nos efforts ?

Bidou, bidon, brioche, petit ventre… de mignon il n’a que le nom. Coriace et insensible à tous les efforts alimentaires, il s’est installé là depuis la dernière année de fac. Soupe, salade, vélo-boulot-dodo… Rien ne lui résiste. Pourquoi donc quand le visage se creuse, le bidon ne fait que gonfler ?

«Il faut d’abord savoir de quel type de graisse abdominale on parle», souligne Faïza Bossy, médecin nutritionniste. La graisse sous-cutanée, la plus visible et inoffensive, se niche sous la peau alors que la graisse viscérale s’installe dans le ventre et entoure les organes. Peu visible au début, cette dernière est la plus dangereuse pour la santé. «A priori si on a un tour de taille inférieur à 88 centimètres, un indice de masse corporel normal, et un peu de ventre, il s’agit de graisse sous-cutanée», explique Faïza Bossy. Toutefois, seul un bilan médical pourra vous indiquer la nature de cette proéminence. Quelle que soit son origine, plusieurs facteurs interviennent dans sa présence et la difficulté de s’en débarrasser.

Un dérèglement hormonal

«L’une des raisons pour lesquelles certaines femmes ont du mal à perdre ce petit ventre est génétique», répond Pierre Nys, endocrinologue et nutritionniste à Paris. «L’insuline, l’hormone qui gère le taux de sucre dans le sang, intervient dans le processus de stockage des graisses dans la zone abdominale. En cas d’antécédents familiaux de diabète, il peut y avoir un dérèglement métabolique avec une sécrétion exagérée d’insuline au moindre excès de sucre», ajoute-t-il. Ainsi, même si l’on mange de façon équilibrée 90% du temps, le seul dessert que l’on s’autorise dans la semaine peut directement se nicher dans le ventre sous l’influence de ce dérèglement hormonal.

L’autre hormone responsable de stockage est le cortisol, l’hormone du réveil mais aussi du stress. «En cas de stress, il y a un excès de cortisol, responsable du stockage de graisses au niveau de l’abdomen», assure Pierre Nys. Selon lui, une meilleure gestion du stress est à intégrer dans sa routine pour ne pas ruiner tous les efforts alimentaires et transformer le moindre gramme de sucre en kilos supplémentaires.

La ménopause

La préménopause et la ménopause sont également des moments de la vie où les femmes accumulent de la graisse abdominale et ont du mal à la perdre. «C’est injuste, certes mais la nature est bien faite : c’est pour protéger notre capital osseux que l’on accumule de la graisse avec l’âge et que l’on en perd pas», explique Faïza Bossy. Il faudrait donc remercier la dame nature d’accorder ce privilège aux femmes et accepter une morphologie qui change avec l’âge. «Le relâchement cutané peut également donner l’impression d’avoir une surcharge abdominale, or il s’agit seulement de la peau qui se détend avec l’âge, tout comme pour le visage», détaille la médecin nutritionniste

Alimentation et sport

Les deux médecins s’accordent à dire que certains ont l’impression de manger équilibré mais en sont encore loin. «Il ne suffit pas de se nourrir exclusivement de légumes pour perdre du ventre, il faut surtout adapter ses apports à son activité», affirme Faïza Bossy. En cas de sédentarité, elle conseille de réduire la taille des assiettes plutôt que de se priver de certains aliments.

Quant aux activités sportives, rien ne sert de faire des abdominaux tous les jours non plus. «Si l’on ne travaille pas le périnée puis le transverse, le muscle profond de l’abdomen, on n’aura pas un ventre plat», explique la médecin nutritionniste. Ajoutez-y au moins une séance de cardio type running ou vélo, pour brûler les graisses. Sans aucune garantie de la perdre donc. Peut-être faudrait-il seulement se reconcilier avec cette inoffensive brioche qui nous accompagnera encore quelques décennies ?

6 alliés minceur à absolument glisser dans son assiette

L’ananas

L’ananas est un vrai allié minceur. Non seulement il est bourré de vitamines et d’antioxydants, mais il est surtout une source de bromélaïne. Cette enzyme permet une meilleure digestion des protéines tout en combattant les cellules graisseuses. Un vrai plus dans la quête d’un ventre plat.

Le gingembre

Ajoutez du gingembre dans vos plats ! Cette plante n’est pas seulement une source importante de fibres. Son goût peut aussi vous aider à remplacer le sel dans les plats dans lequel vous l’utilisez. Adieu donc à la rétention d’eau, un véritable obstacle au ventre plat.

Le poivron

Le poivron a tout bon. Non seulement source de vitamine C et d’antioxydants, il a aussi de nombreuses propriétés minceur. Il permet ainsi de brûler les calories grâce à son effet diurétique. Son taux en capsaïcine, a qui il doit doit son goût piquant, lui permet de limiter l’assimilation des graisses.

L’ail

L’ail, c’est votre super aliment magique. Antibiotique naturel, il est aussi un vrai allié détox qui permet de nettoyer en profondeur vos intestins et votre estomac et de les débarrasser des microbes.

Le brocoli

L’ennemie de votre enfance et en fait l’ami de votre régime. Le brocolis a tout bon : rempli de fibres insolubles, il permet de stimuler le transit; augmentant ainsi la dépense d’énergie pendant la digestion. Brûler des calories et éliminer des toxines en mangeant, c’est possible grâce au brocolis.

Le citron

Le matin, on adopte le jus de citron dans de l’eau tiède. Il va permettre de mettre en route votre estomac tout en nettoyant le système digestif. Un vrai plus pour une digestion facilité et donc un ventre plat.